Accueil St Joseph d'Allex
Accueil St Joseph d'Allex 

Nos coordonnées

 

Accueil St Joseph

4 montée de la butte

26400 ALLEX

 

Téléphone:

04 75 62 72 00

 

accueil-allex@spiritains.org

 

coordonnées GPS: Latitude 44.763893 Longitude 4.9164

Vous cherchez les infos pour le Pèlerinage: elles sont dans l'onglet "Actualités"

ACTUALITÉS

       PELERINAGE          Dimanche 27 Mai 2018

     Suite à la fermeture de l’école des petits clercs dont le pèlerinage était la fête, redonner tout son sens à cet évènement est d'actualité. Les pèlerinages vers des lieux saints et des sanctuaires se développent un peu partout ; ils sont importants pour notre vie de foi, ils nous incitent à la conversion et à se bouger pour le Seigneur ; ils sont aussi porte ouverte et témoignage pour notre monde aujourd’hui et pour tous ceux qui sont en recherche spirituelle. Ce sanctuaire est à Allex: la mission est à vivre tout près de chez nous !

De plus cette année, notre attention sera portée encore plus sur les mamans dont c'est la fête!

 

Où ? A quelle heure ?

 

Départs proposés:    

   

- Allex, Val Marie : 9h30/3km, accessible poussettes et fauteuils

 

- Chapelle des Clarisses à Crest : 7h30/10km    

                    

 - Nazareth-Chabeuil, 550 ch. de Nazareth: 6h/20km   

 

- ou bien votre propre point de départ …!

 

 

Pour quoi faire ?

 

- Dès 10h00 : Accueil au sanctuaire, confessions

 

- 11h : Messe dominicale dans le Parc et  bénédiction des Mamans

 

- 12h30 : Apéro-repas

(sur réservation ou tiré des sacs)

 

- Après-midi festif  chapelet/foot, Grand  jeu, pétanque et ateliers, goûter, bénédiction et envoi en mission!

 

Tract Pélé St Joseph 2018.docx v10.pdf
Document Adobe Acrobat [309.0 KB]
Pélé 2018
Pré-invitation pélé 2018.pdf
Document Adobe Acrobat [159.0 KB]

Fête de Saint Joseph

Dimanche 18 Mars 2018 à 17h:

               concert "Joseph"  au sanctuaire

AFFICHE CONCERT 18.03.2018.pdf
Document Adobe Acrobat [181.3 KB]

LUNDI 19 MARS 2018 :

 

       10h30 MESSE AU SANCTUAIRE

  

 suivie de l'apéritif salle Madagascar

où vous êtes tous invités!     

Témoignage de Francis Mutungi

(Juillet 2017)

 

Né le 16 mai 1985 à Makueni, Kenya, je viens d’une fratrie de sept enfants : quatre frères et deux sœurs dont je suis l’avant dernier. Mes parents habitent au village. Mes frères et sœurs habitent et travaillent en ville avec leur famille.

Ma famille, croyante et pratiquante, est à l’origine de ma vocation depuis mon enfance. Tous les soirs, nous avions l’habitude de nous rencontrer autour de la cheminée où l'on récitait le chapelet et beaucoup d’autres prières traditionnelles de l’église Catholique. De ma famille, de l’église locale, et de tous ceux qui m’entouraient, j’ai appris la simplicité de celui qui sert les autres, comme le fit Jésus. Le désir d’être très proche de cet appel, d’être intimement présent au service des autres a été créé en moi. J’ai contracté ‘le virus’ d’être entièrement plongé dans cet appel divin. Le désir de m’engager à la suite de Jésus pour mieux l’aimer et le faire aimer, m’amena à tout lâcher pour entrer dans cette vie beaucoup d’années après.

Après mes études secondaires, je suis allé dans une institution d’apprentissage  qui forme tous ceux qui veulent devenir enseignants d’école primaire. Elle a été fondée par les Spiritains et ils s’occupent de l’aumônerie jusqu'à aujourd'hui. Voilà comment j’ai rencontré les Spiritains. J’ai été retenu afin de suivre des études de philosophie à Njiro en Tanzanie en vue d’être missionnaire spiritain.

Le 20 juin 2015, j’ai prononcé mes premiers vœux à Magamba en Tanzanie, et ce jour-là, j’ai pu dire avec Thérèse de l’Enfant-Jésus : « Oh mon Dieu, vous avez dépassé mon attente et moi je veux chanter vos miséricordes. »  Deux mois plus tard,  j’ai été envoyé en France pour un stage pastoral et des études théologiques. Je me souviens très bien du 1er septembre 2015 lorsque j’ai atterri à Roissy-Charles de Gaulle. Pourquoi ? Parce qu’il faisait « trop » froid et avec, en plus, de la neige ! Le père Emmanuel Meaudre était déjà là pour nous accueillir, Wycliffe et moi. En arrivant d’un pays anglophone, je n’avais pas le choix. Il me fallait apprendre le français ! A l’Institut Catholique de Paris, encore une autre expérience à vivre… Cela a pu être parfois difficile, mais comme missionnaire : c’est absolument nécessaire. D’ailleurs, passer d’une culture à une autre est très enrichissant. C’est aussi une source de joie et d’espérance. Je l’apprends tous les jours. A partir de septembre, je commencerai des études théologiques  à Centre Sèvres, chez les Jésuites, à Paris.

Je viens d’accomplir mon stage aux Blagis, Saint Stanislas, un stage pastoral très heureux. C’était génial de travailler avec les servants d’autel et de faire partie de l’équipe qui  enseigne notre foi chrétienne aux enfants : les catéchistes. Merci beaucoup à Blagis  de m’avoir donné cette occasion et de m’avoir accepté dans leur communauté. Cette expérience, en tant que missionnaire, m’a beaucoup marqué.

A la maison d’Allex, je viens pour "un peu me reposer en travaillant" (comme dit toujours le père Etienne Lefèvre, le supérieur de cette communauté), pour rendre joyeusement un petit service à cette communauté incroyablement accueillante, et pour être avec mes confrères, surtout le père Boulanger Bernard qui fortement m’enseigne comment prononcer et bien articuler chaque syllabe dans chaque mot en français (un clin « d’oreille » et un petit sourire). Merci au père Joël Lavens, de la même communauté, pour avoir scrupuleusement corrigé toutes les fautes dans cet article. Quelle gentillesse!

Francis MUTUNGI

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© accueil St Joseph d'Allex